English  |  Français  |  Italiano 

Présentation

AVE (c’est-à-dire Art Visuel et Emotion) est un projet interdisciplinaire financé par l’ANR (Agence Nationale de la Recherche) sur trois ans (2010-2014), qui a pour objectif de se donner les moyens scientifiques de comprendre les qualités émotionnelles des traits de pinceau dans la calligraphie et la peinture chinoises. Il s’agit pour AVE de mener des expériences neuroscientifiques pour tester l’hypothèse que le trait de pinceau dans l’art pictural est un vecteur d’émotions et d’évaluer dans quelle mesure la dynamique émotionnelle des traits de pinceau est liée à la reconnaissance de l’action de l’artiste. Les résultats obtenus devraient donner à la réflexion philosophique de nouveaux outils pour mieux comprendre la nature de l’expérience des créations picturales.

L’art pictural est source de multiples expériences, d’une grande richesse qui engagent bonne part de notre vie mentale, de la perception à la cognition, de la création à la réception. Le côté émotionnel de notre relation aux œuvres d’art pictural est sans doute le plus méconnu et problématique. En Occident, depuis la fin du 18ème siècle et au cours du 19ème siècle, la théorie expressive de l’art soutient qu’un artefact exprime des émotions. Cette théorie, relativement consensuelle dans les milieux philosophiques et artistiques, mérite d’être clarifiée conceptuellement et étayée empiriquement. AVE se propose, en prenant pour objet l’art pictural, de combler cette lacune. Aussi AVE part du postulat que la théorie expressive de l’art, récemment développée en Occident, bénéficierait grandement d’un rapprochement avec la tradition séculaire de la calligraphie et de la peinture chinoises selon laquelle les artistes relevant de cette tradition ont acquis une capacité à créer de manière picturale, dans des formes visuelles minimales, sentiments et émotions. Si l’hypothèse que le trait de pinceau dans l’art pictural est un vecteur d’émotions est amplement théorisée dans la philosophie chinoise, elle n’a encore jamais pu être prouvée à partir d’expériences de neurosciences.

En prenant appui sur cette tradition séculaire pratique et théorique, AVE va élaborer des protocoles expérimentaux en psychologie empirique et neurosciences affectives pour comprendre certains processus causaux à la base de l’expressivité émotionnelle de l’art pictural. Le projet AVE fédère ainsi des personnes relevant aussi bien des sciences sociales que des sciences cognitives autour d’un objet commun : la recherche neuroscientifique d’invariants dans les traits de pinceau, des invariants qui seraient un des ingrédients de l’art de l’expression des émotions dans la calligraphie et la peinture chinoise ainsi que dans la peinture occidentale. Le champ d’AVE est pluridisciplinaire et son objet d’étude a une résonance universelle. Ces expériences de neuroscience devront aider à comprendre les mécanismes cérébraux impliqués dans la perception des propriétés expressives et esthétiques des artefacts picturaux.

ANR